Quel avenir pour One Identity ? (ex Quest)

 

Les plus vieux d’entre vous connaissent vraisemblablement l’historique truculent et les tribulations sans fin des actifs de la société Quest Software.

A l’origine cette société a racheté et vendu le produit Toad pour les DBA Oracle dans le monde entier. Toad, véritable vache à lait de la société, a permis à Quest Software de constituer un véritable trésor de guerre, très conséquent (voir très très très conséquent…), permettant à Quest Software de réaliser massivement des acquisitions de sociétés IT et de produits tiers sur le marché des startup américaines, constituant au fil du temps un portfolio impressionnant de produits technologiques destinés aux entreprises. Cette démarche d’acquisition fut à la fois la force et la faiblesse de Quest Software car il n’y avait aucun ciment technologique commun entre les différentes acquisitions aboutissant à un éventail de produits totalement désynchronisés d’un point de vue stratégique et technique.

La solution ActiveRoles a fait partie de ces acquisitions, permettant ainsi à la société de rentrer dans le domaine de la gestion des identités et des accès, notamment en environnement Microsoft. Ensuite, Quest Software a essayé de rationaliser sa stratégie liée à la gestion de l’identité en constituant une « marque » One Identity sensée représenter l’ensemble de la gamme gestion des identités au sein de Quest Software.

S’en est suivi le rachat de Quest Software par DELL, et là, franchement, cela a été un jeu de massacre, les produits non rentables commercialement ont plus ou moins été abandonnés, de nombreuses ressources tant techniques que commerciales sont aller voir ailleurs, et l’activité de la division DELL Software a petit à petit périclité… L’exemple typique est l’abandon d’investissement dans la gamme ex-Vintela, laissant à Centrify le champs libre sur le marché du bridge AD et de la gestion des privilèges sur Unix et Linux. Le nombre de migration ex-Vintela vers Centrify a alors été impressionnant…

DELL a ensuite décidé de rendre sa « liberté » à Quest afin de reprendre du poil de la bête. Désirant certainement modifier sa stratégie, la nouvelle société Quest a ensuite  décidé de se séparer de la division Gestion des Identités, appelée One Identity, afin de constituer une structure juridique indépendante de Quest. Tout ceci est assez surprenant, mais je ne connais pas tous les détails de la « transaction » ni les objectifs cachés de cette décision.

Un nouveau site est en ligne afin de présenter cette nouvelle entité juridique et les activité de One Identity: https://www.oneidentity.com/

 

Ce site web présente les produits historiques de la gamme de Quest Software en ce qui concerne la gestion des identités:

J’avoue que je ne sais plus trop quoi penser de ces produits…ni de leur avenir à moyen terme. De sources sures, les développeurs originels de ces différentes solutions se sont majoritairement fait la malle… Donc…

Quelle est la stratégie globale à moyen et long terme de cette nouvelle entité ?

Quel support technique pour les clients ?

Quel support commercial & technique pour les partenaires ? (abominable à l’époque de Quest Software)

Tout ceci est encore un peu nébuleux pour moi… et je n’ose imaginé ce qu’il en est pour les clients…

Pourtant certains produits, si ils sont véritablement repris en main, modifiés et adaptés aux nouvelles contraintes en terme d’IAM, possèdent un énorme potentiel, je pense notamment au couple Identity Manager +  Active Roles qui pourraient devenir une alternative crédible à MIM dans des grosses PME ou des ETI.

Si cette nouvelle entité possède les moyens de ses ambitions, cela mérite véritablement de garder un œil sur les futures mises à jour de ces produits et de suivre l’évolution de tout ceci dans les prochains mois.

A suivre donc, pour le meilleur ou pour le pire, nous verrons bien  😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*