Le National Institute of Standards and Technology (NIST) met à jour ses recommandations sur « Digital Identity Guidelines »

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) est un institut américain délivrant régulièrement des documents de spécifications et des recommandations à l’attention de l’ensemble des autres organisations gouvernementales américaines. Même si les documents publiés ne sont pas exclusivement orientés sur les aspects sécurité (comme par l’exemple l’ANSSI en France) de nombreuses recommandations traitent de ces sujets, et de nombreux documents sont publiés pour aider les organismes américains à l’implémentation de solutions fiables et standardisées.

Le NIST a récemment publié un brouillon (Draft) de trois documents importants traitant de Digital Identity:

Document SP 800-63A: Digital Identity Guidelines – Enrollment and Identity Proofing Requirements

 

 

Document SP 800-63B: Digital Identity Guidelines – Authentication and Lifecycle Management

 

 

Document SP 800-63C: Digital Identity Guidelines – Federation and Assertions

 

 

Ces trois documents, même à l’état de brouillon, sont une véritable mine d’or (et je pèse mes mots…) pour toute personne travaillant dans la sécurité informatique et dans le domaine de la gestion des identités. Le premier document donne par exemple les grandes lignes en ce qui concerne la gestion des identités de façon globale, le deuxième réalise un focus sur les méthodologies d’authentification et fournit des conseils sur les règles de sécurité liées aux mots de passe alors que le troisième traite particulièrement des technologies de Fédération d’Identité.

Ce que j’apprécie particulièrement dans ces documents, c’est qu’ils ne sont pas uniquement un recueil bête et méchant de bonnes pratiques mais liste de façon exhaustives les technologies associées et les standards du moment – par exemple le document traitant de la fédération d’identité ne se contente pas de recenser les bonnes pratiques à suivre autour de la fédération mais liste l’intégralité des termes à connaître et à utiliser – le grand intérêt est que du coup on peut choisir de considérer le document du NIST comme document de référence sur les termes à employer, et dans un monde aussi confus que la Fédération d’Identité par exemple, cela ne fait pas de mal de s’appuyer sur un lexique de référence…

Bref, c’est un peu long, mais c’est à lire absolument…