Azure AD Connect – la version 1.2.65.0 est disponible

La version 1.2.65.0 est disponible en téléchargement. Comme d’habitude, de nouvelles fonctions sont disponibles ainsi que des corrections des problèmes connus.

Plus de détails sur [cette page]

Informations de la page officielle:

Nouvelles fonctionnalités et améliorations:

  • Changed the functionality of attribute write-back to ensure hosted voice-mail is working as expected. Under certain scenarios, Azure AD was overwriting the msExchUcVoicemailSettings attribute during write-back with a null value. Azure AD will now no longer clear the on-premises value of this attribute if the cloud value is not set.
  • Added diagnostics in the Azure AD Connect wizard to investigate and identify Connectivity issues to Azure AD. These same diagnostics can also be run directly through Powershell using the Test- AdSyncAzureServiceConnectivity Cmdlet.
  • Added diagnostics in the Azure AD Connect wizard to investigate and identify Connectivity issues to AD. These same diagnostics can also be run directly through Powershell using the Start-ConnectivityValidation function in the ADConnectivityTools Powershell module. For more information see What is the ADConnectivityTool PowerShell Module?
  • Added an AD schema version pre-check for Hybrid Azure Active Directory Join and device write-back
  • Changed the Directory Extension page attribute search to be non-case sensitive.
  • Added full support for TLS 1.2. This release supports all other protocols being disabled and only TLS 1.2 being enabled on the machine where Azure AD Connect is installed. For more information see TLS 1.2 enforcement for Azure AD Connect

Correction de problèmes connus:

  • Fixed a bug where Azure AD Connect Upgrade would fail if SQL Always On was being used.
  • Fixed a bug to correctly parse OU names that contain a forward slash.
  • Fixed an issue where Pass-Through Authentication would be disabled for a clean install in staging mode.
  • Fixed a bug that prevented the PowerShell module to be loaded when running the Troubleshooting tools
  • Fixed a bug that would block customers from using numeric values in the first character of a host name.
  • Fixed a bug where Azure AD Connect would allow invalid partitions and container selection
  • Fixed the “Invalid Password” error message when Desktop SSO is enabled.
  • Various Bug fixes for AD FS Trust Management
  • When configuring Device Writeback – fixed the schema check to look for the msDs-DeviceContainer object class (introduced on WS2012 R2)

Vous pouvez télécharger la dernière version depuis [cette page]

Directory as a Service, c’est parti !

AzureADDoma1Ça y est ! Microsoft rend public Azure AD Domain Services (à ne pas confondre avec Azure AD ou avec le fait d’installer un DC sur la plateforme IAAS d’Azure… Bon, je sais, ca devient un peu compliqué) qui est la première brique d’une approche qui fait fantasmer énormément de monde: le Directory As A Service ou DaaS. Alors oui, vous allez me dire le DaaS c’est aussi le “Data as a Service”, le “Desktop as a service”, etc… bon d’accord, alors écrivons le comme cela: DIRaaS, cela sera plus clair…

Donc pour faire simple, Microsoft rend public un nouveau service Azure permettant de créer un service online “simulant” un Active Directory dans Azure (côté SaaS, pas côté IaaS): Azure AD Domain Services. Les objectifs de ce service sont multiples:

(1) Permettre aux entreprise qui possèdent des applications AD dépendantes dans l’IaaS d’Azure (donc des applications hébergées sur des machines virtuelles Azure pour faire simple) de consommer un service Active Directory standard (enfin presque…) sans être obligé d’installer et de maintenir des DCs sur des machines virtuelles Azure uniquement pour des besoins applicatifs

(2) Permettre à des petites entreprises de pouvoir TOUT consommer sous la forme de service d’infrastructure depuis la plateforme Azure – Mais attention, à ce stade il n’est possible que de joindre des machines qui sont des VMs dans Azure, donc ici, pas possible de joindre un domaine Azure AD Domain Services depuis par exemple une machine Windows 10 qui est “on premises” (alors que cette fonction existe avec AD Azure, oui je sais c’est un peu compliqué…)

(3) A terme, fournir un véritable DIRaaS pour les grandes entreprises. Sur ce point, oui, je sais,  j’extrapole, mais je sens bien les choses comme cela, et franchement c’est assez intéressant. Bien sur il y a encore pas mal de dev à faire, mais cela va venir, j’en suis persuadé…

Faire des tests !

En effet, dans le cadre de la gestion de VMs qui sont dans Azure et qui possèdent des applications dépendantes à AD, il faut voir globalement le service Azure AD Domain Services comme un service qui expose les protocoles Kerberos, NTLM, LDAP et GPOs – les VMs Azure peuvent donc joindre ce domaine. Mais attention, on est pas ici exactement comme un domaine AD, donc il est important de faire des tests pour valider que vos applications sont fonctionelles dans ce contexte technique et être certain qu’elles fonctionnent avec ce service – à ce jour, je ne suis pas sur qu’il existe un catalogue officiel d’applications certifiées pour le service, cela viendra certainement.

En bref.

Super intéressant, à tester. Plus d’informations [ ici ]