C’est officiel, NetIQ récupère le portofolio IAM de Novell

C’est fait ! on y voit un peu plus clair au niveau de l’avenir et du traitement de la gamme IAM de chez ex-Novell. En effet, de nombreux clients Novell étaient dans l’expectative afin de connaitre l’avenir consacré à leur module stratégique de gestion des identités interne, poussant certains clients vers les bras de Microsoft et de FIM 2010. N’oublions pas que Novell est, et, était un acteur majeur dans le domaine de la gestion des identités et des accès avant le rachat par Attachmate – rappelons que NetIQ est une division d’Attachmate. Le 19 Mai dernier, une communication nous donne les informations suivantes:

Les produits de la gamme IAM de chez Novell rejoignent la Business Unit NetIQ avec les détails en terme de répartition dans les divisions produits de chez NetIQ:

•Identity and access management – Novell Identity Manager, Novell Access Governance Suite, Novell Cloud Security Service, Novell Access Manager, Novell SecureLogin, Novell Privileged User Manager
•Security and compliance management – Novell Sentinel, Novell Sentinel Log Manager, Novell Compliance Management Platform
•Data centre management – Novell Operations Centre, Novell Cloud Manager, PlateSpin Forge, PlateSpin Migrate, PlateSpin Orchestrate, PlateSpin Protect,PlateSpin Recon

Cette communication met en exergue le fait qu’il y a au final très peu de recouvrement entre l’offre ex-Novell et l’offre NetIQ, ceci nous amenant à imaginer que cette fusion amènera de vraies synergies et une véritable complémentarité de fonctions et de solutions. Il est clair que NetIQ-Attachmate est en train de devenir un acteur majeur dans le domaine de la gestion des identités et des accès, remplissant le trou béant laissé par feu-SUN et par feu-Novell. Cette neo-stratégie Novell faisant suite à l’intégration de Centrify DirectControl en OEM dans le produit NetIQ Identity Integration Suite afin d’étendre la gestion des identités NetIQ aux environnements Unix, Linux et Mac.

Souhaitons bon vent à cette nouvelle gamme et à cette initiative IAM !

L’ogre Attachmate avale Novell: une vision du Gartner, mais pas que…

ogre Earl Perkins, analyste IAM au Gartner, a publié un article fort intéressant en ce qui concerne l’acquisition d’une grande partie de Novell par la société Attachmate. Ce billet est disponible sur le blog du Gartner.

Earl Perkins énumère les 3 “BIG” vendeurs de solution IAM comme étant CA, IBM et Oracle. Je partage cette vision. Il présente ensuite Microsoft comme un quatrième larron potentiel, et, chose intéressante, positionne Courion dans la liste des 5, avec une opportunité réelle sur le marché IAM international.

Courion cherche actuellement à se développer en dehors des Etats-Unis qui reste leur marché principal: vont ils réussir à attirer des sociétés pour porter leur offre face au 4 autres ? Vont ils rester indépendants encore longtemps ? Est ce que par exemple une société comme HP qui cherche à se développer sur le marché du software et de la sécurité n’aurait pas intérêt à racheter Courion afin de rajouter une brique IAM à son offre ?

Concernant ex-Novell, la vraie question tourne autour de la vraie raison du rachat par Attachmate. Ce qui est certain, c’est que cela représente une prise de guerre plus qu’intéressante pour Attachmate. En effet, la section Suse Linux va pouvoir directement rajeunir la gamme “gros système & émulation” disponible chez Attachmate qui assure encore la plus grande partie de ses revenus récurrents. La grande question tourne autour de la partie IAM de Novell. Pour ma part, je suis persuadé qu’il y a une synergie très importante à réaliser entre les produits IAM de Novell et les produits annuaires de NetIQ – une fusion des deux gammes pourrait amener à terme à l’éclosion d’un poids lourd de l’IAM sur le marché international, pouvant venir se battre avec les 5 fournisseurs de solution IAM cités précédemment. De plus la fusion des gammes Novell et Netiq peut egalemment permettre de fournir au marché un compétiteur plus que sérieux aux gammes produits présentes chez Quest Software.

Au final, cette acquisition est une très belle opportunité pour la société Attachmate, reste à savoir quelle stratégie va être adoptée par les instances dirigeantes de cette société, et si cette stratégie sera efficace. A suivre… de très près…

Attachmate et Microsoft se partagent Novell

msft_attchLe démantèlement annoncé de Novell a donc eut lieu. Finalement valorisés à hauteur de 2.2 Milliards de Dollars, les actifs de Novell sont donc “rachetés” par Attachmate et Microsoft.

Microsoft se contente de racheter via un consortium de sociétés un ensemble de brevets pour environ 450 Millions de dollars. Le contenu exact de ces actifs n’est pas connu précisément pour l’instant. Pour rappel, lors d’un billet datant de 2009,  je conseillais à Microsoft de racheter Novell, je ne sais pas si Steve B. lit mon blog ou si quelqu’un lui fait une traduction anglais->francais 😉

Attachmate de son coté, remporte le gros des actifs, en divisant à priori (il y a fort à parier que la stratégie globale de gestion des actifs Novell n’est pas encore pleinement définie) cela en deux grandes familles: une famille Suse contenant les actifs Linux éponyme, et une famille Novell qui contient la nébuleuse de produits du catalogue Novell. Il est à noter que la stratégie produits de Novell n’était pas très claire depuis quelques mois, avec une multitude de domaines très différents, le patchwork technologique de Novell a perdu en visibilité, au détriment, d’ailleurs, de l’offre IAM.

Quel avenir pour les produits IAM de Novell ? Si il est incontestable que les produits IAM de Novell ont révolutionné le marché de la gestion des identités en leurs temps, il est maintenant évident que l’influence de ces produits va en déclinant. Il est d’ailleurs tout à fait remarquable de constater que malgré un effort minium en la matière, Microsoft tire son épingle du jeu dans le marché de l’IAM grâce au sabordage technologique de ses concurrents. D’abord SUN, puis Novell vont disparaitre petit à petit de l’échiquier IAM, laissant le champs libre aux trois acteurs principaux que sont maintenant IBM, Oracle et Microsoft.

Une consolidation inquiétante pour les clients ? En effet, l’effet pervers de ces rachats successifs (MaxWare, Sentillon, SUN, Novell, etc…) est de réduire l’offre et la concurrence potentielle face à la demande des clients. Lorsque l’on comprend l’engagement hautement stratégique que représente le choix d’un fournisseur IAM dans une grande organisation, il est regrettable de constater que le choix se réduit comme peau de chagrin pour ces clients grands comptes, amenant l’effet pervers de la hausse des prix et surtout celui d’un engagement technologique moindre de la part des fournisseurs. En effet, SUN et Novell étaient les leaders incontestés du marché IAM, du moins d’un point de vue technologique, que deviennent leurs technologies ? Je vous invite à poser la question aux équipes SUN qui “étaient” responsables du développement de OpenDS et OpenSSO ou de deviner la réponse…