Migration de Samba vers un Proxy Active Directory

samba_logo

 

Les solutions de Active Directory Bridge proposent généralement une intégration avec Samba, permettant notamment une configuration automatisée des paramètres Winbind et des paramètres nsswitch.conf liés à Winbind. Ainsi le mapping des utilisateurs peut se faire avec des comptes utilisateurs Active Directory et non pas avec des comptes utilisateurs locaux au système UNIX/Linux. Certaines solutions, telle que Centrify, propose une intégration encore plus poussée avec Active Directory permettant en quelques clics un intégration de l’authentification kerberos sur Samba et en fournissant des GPOs pour paramétrer les détails de la configuration Samba sur les différents serveurs Samba – mais le revers de la médaille est qu’il faut alors utiliser les package Samba fournis par Centrify.

Depuis peu, Centrify propose de remplacer leur distribution Samba spécifique par une fonction “ADbindproxy”. ce nouveau service “centrifydc-samba” permet d’utiliser les packages standards fournis par le système d’exploitation (en version samba 4 néanmoins) et de relier le service Samba standard avec une zone d’utilisateurs créées dans Active Directory en gardant tous les avantages de ce type de configuration: intégration kerberos, mot de passe unique, etc…

Une vidéo de présentation courte (15 minutes) permet de mieux comprendre le fonctionnement de ce nouveau composant:

 

 

Gestion des systèmes Unix & Linux depuis SCCM 2012R2

Comme vous le savez si vous suivez assidument les articles de mon blog, les solutions qui permettent l’interopérabilité des plateformes Windows et Unix/Linux font parties de mes dadas. Depuis quelques années, Microsoft fait des efforts considérables pour permettre à ses solutions d’inter opérer avec les mondes Unix & Linux. Dans ce sens, une des solutions qui a fait le plus de progrès est SCCM, qui permet réellement depuis a version 2012R2 de gérer des systèmes Unix et Linux, avec des nouveautés quasiment tous les trimestres en termes de plateformes supportées ou de fonctionnalités.

Microsoft a publié un article recensant les erreurs communes que l’on retrouve lors que l’on veut utiliser SCCM 2012R2 avec des systèmes Unix & Linux – Vous trouverez cet article [ ici ]

Merci à Hervé Thibault pour le lien !

Open, mais pas trop…

  je tiens en quelques lignes à vous faire partager mon expérience avec les organisateurs du salon “Solution Linux Open Source” qui se déroulera au CNIT les 19, 20 et 21 juin prochains.  En effet, étant membre de certains “cercles” , j’ai reçu une invitation à déposer un dossier afin de présenter une session sur l’un des thèmes abordés pendant le salon. Trouvant dans la liste des thématiques, la section “Sécurité / Identité”, j’ai tout naturellement proposé deux conférences techniques abordant les thèmes de l’interopérabilité (déjà abordé pendant les Microsoft Techdays 2012) et concernant la gestion des identités en environnement poste de travail Linux.

Après avoir patiemment renseigné un dossier de candidature, expliqué mon background, mes propositions, les intérêts d’une session basée sur le thème de la gestion des identités (cela me semble tout de même un thème important dans un environnement professionnel…) j’ai alors attendu une réponse des organisateurs. Je tiens bien sur à préciser que ce type de participation en tant que Speaker est complètement gratuite, et que cela me coute même un peu d’argent pour me “téléporter” sur Paris (“Scotty ? Téléportation !”).

Quelques jours après le dépôt du dossier, j’ai reçu l’appel d’un “collaborateur du salon” m’indiquant la bonne réception de mon dossier et me proposant de “prendre” (comprendre “acheter”) un emplacement en tant qu’exposant sur le salon, m’indiquant que bien évidement, la plupart des speakers “faisaient partis de sociétés exposantes”… L’obligation d’avoir un stand exposant (et donc de payer) pour devenir speaker n’était pas exposée frontalement, mais… clairement explicite.

Après un refus poli de ma part, mon interlocuteur coupa court à la conversation en me souhaitant tout de même une très bonne journée. Merci.

Quelques jours après ce coup de téléphone, je reçu un e-mail de la part des organisateurs du salon m’indiquant que ma candidature en tant que speaker n’était pas retenue dans la thématique “Sécurité / Identité”. Comme vous l’imaginez, ce refus ne m’a pas surpris outre mesure tant la conversation précédente fut explicite…

Décapitons immédiatement les malentendus, bien sur je me serais fait une joie de participer à un tel salon en tant que speaker, et bien évidement je comprends tout à fait que les choix de speakers soient cornéliens et que mon CV ne soit pas le plus adapté à une présentation sur le salon “Open Source” – néanmoins, deux faits totalement dé corrélés de mon ego possiblement surdimensionné ne sont pas discutables:

1/ Le rentre dedans du commercial me “conseillant fortement” de payer un stand pour améliorer mes chances d’être retenu en tant que speaker

2/ Au 18/05/2012, la pauvreté de la track “Sécurité / Identité” – je vous laisse seul juge – en fait il n’y a rien…

 

 

 

Ne vous inquiétez pas (si si je vous sens inquiets là…) l’intervenant unique sur la thématique “Sécurité / Identités”  travaille bien pour une société qui expose… ouf !!!

Bref, au delà de cette anecdote (au final ce n’est que cela…), certains éléments me désolent:

  • Le peu d’ouverture d’esprit des organisateurs (pour un salon dit “Open” c’est un comble) ainsi que la “méthode” de sélection ou d’enrôlement (au choix)
  • Le peu de vision de ce que Linux peut apporter dans l’entreprise, même sur le poste de travail (et il peut apporter beaucoup) et la non connaissance des implications de cette vision sur la gestion des identités de façon globale
  • Le sectarisme affiché pour des profils “d’origine non-Linux” ; pour rappel, sans le support de Microsoft, pas sur que le salon existerait encore…

Je rajouterai, que malgré des attaques parfois très ouvertes de ma part envers Microsoft, je n’ai jamais, je dis bien jamais reçu en retour la moindre remarque, menace ou pression – cela n’est JAMAIS arrivé, et pourtant je ne me gène pas.

Bref, certains penseront que ce billet n’est ici que pour me venger de n’avoir pas été retenu et que j’ai un ego gros comme une citrouille, mais ceux qui me connaissent bien savent plutôt que si j’ai pris 15 minutes pour écrire ces qq mots, c’est que l’attitude de certains me désole franchement… Il y a tant à faire avec Linux et il y a tant à faire en faisant cohabiter le monde Microsoft et le monde Linux, et pour le bien de tous. Tant pis.

 

Microsoft créé une société spécialisée dans l’Open Source !

  Microsoft vient d’annoncer la création d’une société indépendante de Microsoft (MSFT) nommée “Microsoft Open Technologies” dont l’objectif sera de créer et de promouvoir les technologies Open Source.

Cette nouvelle société sera dirigée par un Français ! Jean Paoli (rien à voir avec Jean-Michel Paoli de Mafiosa…) sera en charge de gérer cette nouvelle société d’une petite centaine de personne – je ne sais pas ce que les référents OpenSource et Interopérabilité Microsoft des différents pays vont devenir, restent ils chez Microsoft (MSFT), leur contrat est il basculé vers cette nouvelle entité ? aucune idée, cela doit dépendre des problématiques de droit social de chaque pays.

Il est clair pour moi que cette initiative marque une étape extrêmement importante dans l’engagement de Microsoft envers l’interopérabilité et vers le développement de solutions liant les technologies Microsoft et les technologies non-Microsoft. Le développement de cette nouvelle entité peut aussi passer par des rachats stratégiques de sociétés pure-player proposant des solutions logicielles pour lier les deux mondes (Centrify ? Jalasoft ?).

Souhaitons longue vie à la nouvelle entité, j’ai pour ma part hâte de voir comment les choses vont évoluer 😉

Plus d’information [ ici en anglais ]

Les sessions des Techdays 2012 sont en ligne !

  Les sessions des Microsoft Techdays 2012 sont en ligne ! Vous pourrez notamment retrouver mes deux sessions sur l’intégration Linux et Unix dans Active Directory et sur le déploiement d’AD RMS en entreprise. Il est également possible de télécharger les fichiers Powerpoint rattachés à ces présentations. N’hésitez pas à les visionner et à donner votre avis sur l’interface de gestion des commentaires et de notation.

# Session ” Windows & Linux: plus forts ensemble !

# Session ” Protéger le patrimoine informationnel de l’entreprise grâce à AD RMS

Active Directory dans le nuage, est ce bien raisonnable ?

Le service d’authentification rattaché à l’offre de Cloud Public de Microsoft, dont Office365, vient de changer de nom: il s’appelle dorénavant Windows Azure Active Directory (WAAD), et oui, carrément !

Attention, pas de confusion, pour l’instant il s’agit toujours d’un annuaire différent de l’annuaire “On premise” – En clair, il faut implémenter le service de synchronisation fournit par Microsoft afin de faire du push des comptes Utilisateurs et Groupes depuis l’Active Directory On Premise vers “l’annuaire” WAAD dans le nuage de Microsoft, et les fonctions ne sont pas les même.

Vous trouvez cela nuageux ? vous n’avez encore rien vu !

pour le push des objets, vous utiliserez le composant DirSync V2, qui est en fait un packaging spécifique du moteur de synchronisation d’ILM (oui, j’ai bien dit ILM, pas FIM, donc 32bits only) réalisé par l’équipe Cloud de Microsoft US. Cette synchronisation vous permettra alors de provisionner “automatiquement” une partie de vos objets dans l’annuaire en ligne utilisé par vos applications hébergées sur le service en ligne de Microsoft (ah, oui, j’oubliai, on ne dit plus ASP ou service en ligne, on dit Cloud…)

Pour un certain nombre de raisons techniques, cette synchronisation est actuellement obligatoire pour faire ensuite de la fédération d’identité et donc du SSO basé sur un scénario de fédération entre l’annuaire Active Directory local et le service d’annuaire dans le “cloud” de Microsoft.

Depuis quelques mois, une nouvelle brique à fait son apparition, il s’agit de ACS 2.0, pour être tout à fait honnête, je n’ai pas encore totalement intégré les subtilités fonctionnelles additionnelles de ce composant (d’ailleurs si certains veulent laisser des commentaires sur ce post…) à part le fait que je devrais être en théorie capable de fédérer des fournisseurs des services tel que Google ou Facebook, ce que je n’ai pas réussi à faire… et on ne peut pas dire que la documentation sur ce sujet me brule les yeux…

Bref, cela avance à petit pas, mais cela avance.

Le changement de nom du service d’authentification en Windows Azure Active Directory semble vouloir démontrer un futur “véritable” Active Directory dans le cloud de Microsoft. Pourquoi ne pas imaginer avoir des contrôleurs de domaine répliquant directement les informations “On premise” vers le cloud de Microsoft, au delà de la Fédération qui reste compliqué à implémenter pour beaucoup d’entreprises; pourquoi ne pas imaginer une abolition des frontières classique en terme de couverture d’annuaire ?

Pourquoi ne pas l’imaginer, oui, mais… est ce souhaitable ? c’est là pour moi la vraie question… j’avoue être assez émerveillé (ou horrifié, cela dépend…) par le peu de précaution que prennent les organisations avec ce type de sujet. Je vous laisse seul juge, mais voulez vous vraiment mettre votre Active Directory dans le nuage ???

Microsoft Techdays 2012: Windows et Linux, plus fort ensemble !

  Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, une deuxième session aux Microsoft Techdays 2012 vient de m’être accordée !

Cette deuxième session aura pour thème une problématique qui m’est chère: La cohabitation des environnements Linux et Windows au sein de la DSI, et ce depuis un angle technique ET organisationnel.

Vous trouverez des détails sur la session et le moyen de vous enregistrez sur le site des Techdays.

Venez très nombreux pour échanger sur cette problématique, les débats risquent d’être animés !

Un blog en Français sur l’interopérabilité: http://interoperability-blog.com/

Un nouveau blog en français qui vient de démarrer sur le thème au combien important de l’interopérabilité. Sylvain Girod qui est l’auteur de ce blog est un consultant spécialiste de cette thématique et qui conduit de nombreux projets de kerberisation, d’intégration LDAP ou SAMBA et surtout de Fédération d’Identité.

Les premiers articles du blog abordent les thématiques autour des nouvelles fonctions de SAMBA et du support des distributions Linux sur Hyper-V.

Longue vie à ce nouveau blog !

Vous trouverez le blog  [ ici ]

Lion & Active Directory: Trucs et astuces

MacWindows.com est un des sites de référence en terme de gestion de l’interopérabilité entre le monde Apple et Microsoft. L’arrivée de Lion apporte un nombre de bugs et de facteurs d’instabilité très important en ce qui concerne la connexion à des serveurs NAS ou la connexion à Active Directory. C’est pourquoi le blog MacWindows consacre une part très importante des derniers posts sur les différents trucs et astuces pour corriger ou contourner ces problèmes de connexion survenus depuis la sortie du dernier OS d’Apple. En effet, de nombreuses organisations utilisant le plug-in d’authentification à Active Directory découvrent des problèmes récurrents alors inconnus avec les versions précédentes. Les causes réelles de ces dysfonctionnements ne sont pas clairement expliquées par Apple, qui préfère annoncer pour l’instant des patchs pour les semaines à venir, sans garantir le support du fonctionnement tel que connu avant Lion. Si vous administrez du Lion sur votre réseau, je vous invite donc à regarder sur MacWindows.com si il n’y a pas quelques réponses à vos questions existentielles.