Directory as a Service (DIRaaS) : Découverte de JumpCloud [4/4]

Directory as a Service (DIRaaS) : Découverte de JumpCloud [4/4]

Au travers de ce quatrième et dernier article, nous allons découvrir comment utiliser l’annuaire JumpCLoud comme un LDAP as a Service.

Activation et paramétrages de base du service « LDAP service »

Tout d’abord, il faut activer la fonction, pour ce, il faut se rendre dans la section SETTINGS et activer la fonction via le bouton ON/OFF :

Une fois que la fonction est activée, cela génère un « Organization ID », cet ID est utilisé pour identifier l’instance LDAP de l’organisation au niveau du service JumpCloud, une connexion vers cet ID sera renvoyé au niveau de la branche de notre organisation. En effet, chaque entité cliente de JumpCloud utilise le même annuaire LDAP mais avec des branches complètement indépendantes. Dans notre exemple, notre branche sera :

o=585322a6bc0b5b5c277062ee,dc=jumpcloud,dc=com

Il faut ensuite créer un compte LDAP qui servira de compte de service pour la connexion sur l’annuaire LDAP :

Et lui donner un mot de passe :

Bien sûr, il est possible d’activer la fonction « LDAP BINDING USER SERVICE ACCOUNT » pour n’importe lequel des utilisateurs, disons que dans notre exemple, nous considérons que la connexion doit être réalisée par un compte de service, comme le ferait une application cherchant des attributs dans le LDAP par exemple.

Test du service LDAP

Pour tester la connexion, nous allons utiliser une browser LDAP, il en existe de nombreux, mais nous utiliserons le freeware LDAP Browser 4.5 téléchargeable ici : http://www.ldapadministrator.com/download.htm

Il suffit d’installer le client LDAP sur une machine Windows et de lancer l’utilitaire puis de créer une nouvelle connexion :

La connexion doit avoir les caractéristiques suivantes :

Host (serveur LDAP) : ldap.jumpcloud.com

Port : 389

Base DN : ou=Users,o=585322a6bc0b5b5c277062ee,dc=jumpcloud,dc=com

Ici, 585322a6bc0b5b5c277062ee est notre organisation ID que l’on peut récupérer depuis la section SETTINGS de l’interface web de JumpCloud :

Il faut ensuite indiquer le compte de service avec lequel nous allons nous connecter sur l’annuaire LDAP et son mot de passe :

Dans notre exemple, le principal utilisé pour la connexion est:

uid=ldapservive,ou=Users,o=585322a6bc0b5b5c277062ee,dc=jumpcloud,dc=com

Nous avons ensuite accès à l’annuaire LDAP:

Avec par exemple, l’objet Sylvain Cortes :

Rajouter des groupes LDAP

Il est possible de rajouter des groupes LDAP dans l’annuaire en utilisant la fonction TAGS.

Définir un nom pour le TAG, qui sera aussi le nom du groupe LDAP et activer la fonction « Create LDAP groups for this tag » :

Puis rajouter des membres au groupe :

Il est alors possible de vérifier la présence du groupe et de ses membres depuis le browser LDAP :

Ce groupe LDAP pourra alors être utilisé depuis une application se basant sur des groupes LDAP pour fournir l’accès à certaines partie de l’application par exemple.

Les attributs utilisateurs : attention, rien à voir avec LDAP !

Dans l’interface de modification des comptes utilisateurs, il est possible de rajouter des attributs :

Attention, pour l’instant, ces attributs sont uniquement exploitables via l’API JumpCLoud et ne sont pas rajoutés dans le schéma LDAP. Il est prévu dans la roadmap de pouvoir rajouter des attributs LDAP et donc de rendre le schéma extensible, ce qui serait une fonction bien utile !

Voilà, cette série d’articles destinés à la découverte de l’offre JumpCloud est terminée. Je réaliserai vraisemblablement deux autres articles sur les fonctions avancées : les TAGS et la fonction de SSO via Fédération. En sachant que cette dernière fonction, pour moi, s’éloigne quelque peu de la fonction mise en avant qui est du DIRaaS et se rapproche plutôt des fonctions de IDaaS que l’on retrouve chez Microsoft, Okta et Centrify.

Si vous avez des questions sur le sujet ou si vous avez un projet allant dans ce sens, n’hésitez pas à me contacter par email ou via mon compte twitter : https://www.identitycosmos.com/sylvain-cortes_mvp

4 thoughts on “Directory as a Service (DIRaaS) : Découverte de JumpCloud [4/4]

  1. Alexandre Chaussier 17 janvier 2017 / 11 h 26 min

    Bonjour,

    Merci pour cette suite d’articles clairs et bien écrits, qui traite exactement de la problématique que je souhaite traiter prochainement.

    Bonne journée,

    Alexandre

  2. Sylvain 22 janvier 2017 / 13 h 21 min

    De rien Alexandre – bonne lecture !

  3. Samir GHODBANE 28 janvier 2017 / 12 h 54 min

    Intéressant. Est ce que cette solution permet également d’importer et synchroniser un annuaire LDAP existant ?

  4. Sylvain 30 janvier 2017 / 13 h 12 min

    Bonjour Samir,

    la solution permet (actuellement) d’importer/synchroniser depuis: Active Directory / Google Directory / Azure AD. Pour un “vrai” annuaire LDAP, actuellement, il faut extraire en LDIF ou CSV le contenu depuis l’annuaire LDAP, puis l’importer dans JumpCloud. Il y a une fonction d’import de masse depuis l’interface JumpCloud.

    Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.